Beaucoup de retraités reprennent un emploi pour compenser l’insuffisance de leurs pensions

Lundi 01 Octobre 2012 - Améliorer sa retraite

Beaucoup de retraités reprennent un emploi pour compenser l’insuffisance de leurs pensions

Derrière l’augmentation du nombre de Français cumulant emploi et retraite se cacherait en fait une précarisation des retraités.

 

Même si beaucoup évoquent officiellement l’ennui et l’envie de garder une vie sociale, nombre de retraités reprennent cependant un emploi à mi-temps par nécessité plus que par réel désir.

Une explosion du phénomène, dont les femmes sont les principales victimes

Les petites annonces sur les sites spécialisés pour l’ emploi de seniors révèlent une réalité souvent assez sombre : de nombreux séniors cherchent une nouvelle activité professionnelle pour boucler les fins de mois difficiles ou maintenir leur niveau de vie. Une aubaine pour les plates-formes spécialisées de ce secteur, qui enregistrent mensuellement plusieurs milliers d’annonces.

Néanmoins, la principale motivation de ces « retraités travailleurs » reste l’aspect financier, notamment pour les femmes. En effet, ayant de manière générale moins cotisé au cours de leur carrière, et disposant donc d’une épargne retraite insuffisante, elles sont les principales « victimes » de la retraite, avec en moyenne 600 euros par mois de pension, et représentent 10 % de retraités vivant au-dessous du seuil de pauvreté.

Les activités professionnelles à mi-temps des nouveaux retraités

La plupart des retraités s’oriente vers les services aux particuliers : garde d’enfants ou aide à d’autres personnes âgées ou invalides, bricolage, jardinage et autres tâches ménagères.

Toutefois, ces compléments de revenus, bien que bienvenus, restent modestes et souvent insuffisants pour assurer une vie décente, et l’on constate en parallèle une augmentation inquiétante des retraités recherchant une aide financière auprès des organismes caritatifs, pour des besoins aussi basiques que l’alimentation, le logement ou la santé.

Cette tendance ne devrait pas s’inverser avec les nouvelles générations de retraités, pour lesquelles le travail à temps partiel et le chômage ont considérablement réduit le temps de cotisation.

 Avec retraite.net retrouvez toute l actualité de la retraite

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION