Ircantec : Tout comprendre - Pour qui ? qui cotise ?

Jeudi 22 Mars 2012 - La retraite par métier

Ircantec : Tout comprendre - Pour qui ? qui cotise ?

Qu’est-ce que l’Ircantec ?

L’Ircantec ou l’Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l’État et des collectivités publiques est la caisse de retraite complémentaire réservée aux travailleurs non salariés de la fonction publique. Il faut noter qu’ils ne sont pas fonctionnaires et qu’ils ne sont pas affiliés au régime spécial dédié aux fonctionnaires. Ils versent des cotisations à la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse) pour leur retraite de base et à l’Ircantec pour leur retraite complémentaire.

 

Qui doit cotiser auprès de l’Ircantec ?

 

Ce régime de retraite complémentaire concerne tous les agents non titulaires, qu’ils soient cadres ou non-cadres : il s’agit des titulaires sans droit de pension (TSD) qui n’ont pas travaillé assez longtemps pour profiter du régime spécial réservé aux fonctionnaires et les titulaires qui travaillent à temps partiel. Les magistrats municipaux, les adjoints et les conseillers des différentes collectivités (régions, départements et communes) sont également tenus de verser des cotisations à l’Ircantec.

Tous les mois, l’agent ainsi que son employeur doivent s’acquitter de cotisations dont le montant est fixé en fonction du salaire et des avantages en nature qui lui sont attribués. Il faut savoir que les indemnités journalières perçues en cas de maladie et les indemnités familiales ou les indemnités représentatives de frais ne sont pas prises en compte dans le calcul de la rémunération brute.

 

Les conditions à remplir pour cotiser à l’Ircantec

 

Pour être affilié à l’Ircantec, l’assuré doit être âgé de 16 à 65 ans. Cependant, il y a certaines exceptions. La plupart du temps, les agents adhèrent à l’Ircantec dès le début d’un emploi à court terme au sein de la fonction publique jusqu’à ce qu’ils deviennent titulaires ou jusqu’à ce qu’ils quittent leur poste. Les cotisations versées à l’Ircantec sont converties en points de retraite. Il s’agit d’unités de compte ce qui facilite le calcul du montant de la pension, lorsque l’assuré demande sa retraite.    

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION