L’IRCEC : le régime complémentaire des auteurs

Mercredi 11 Avril 2012 - La retraite par métier

L’IRCEC : le régime complémentaire des auteurs

Institution de retraite complémentaire de l’enseignement et de la création  -IRCEC
L’IRCEC, une institution créée en 1962, n’a pas cessé de s’améliorer au fil du temps grâce aux efforts de son conseil d’administration.
L’IRCEC : un régime de retraite complémentaire obligatoire
Actuellement, l’adhésion à l’IRCEC est obligatoire pour les personnes affiliées à l’Agessa ou à la Maison des Artistes. Il existe 5 classes avec des niveaux de cotisations différentes. Comme la carrière des auteurs et des artistes est ponctuée tantôt de succès, tantôt de périodes mortes, il est possible de changer de classe chaque année. Le cotisant peut ainsi mieux gérer les versements qu’il doit effectuer auprès de sa caisse de retraite complémentaire selon sa situation financière.
Le fonctionnement de l’IRCEC
Jusqu’en 2011, la caisse a pu épargner une réserve qui équivaut à 18 années de prestations. Les revenus qui découlent de ces investissements permettent de payer la pension des affiliés, tandis que les cotisations perçues servent à couvrir les charges et à alimenter la réserve. Ce système est efficace pour limiter le prix d’acquisition du point de retraite.
Le montant total de la retraite perçu par l’assuré qui cotise à l’IRCEC est plutôt intéressant : le double du montant de sa retraite de base. La retraite complémentaire peut être liquidée dès l’âge légal de départ à la retraite si le bénéficiaire a acquis tous ses droits au régime général. En d’autres termes, s’il a validé un nombre de trimestres suffisant pour profiter du taux plein lorsqu’il atteint l’âge légal de départ à la retraite. Il faut savoir que l’assuré peut continuer à cotiser jusqu’à l’âge légal du taux plein.
Appel de cotisation et seuil d’affiliation
Comme il s’agit d’une retraite complémentaire obligatoire, la caisse envoie un appel de cotisation lorsque l’admission de l’adhérent est prononcée. Cependant, les artistes et les auteurs peuvent descendre en dessous du seuil d’affiliation. Dans ce cas, trois solutions s’offrent à eux. Ils peuvent :
-soit demander une dispense de cotisations (aucun point n’est attribué)
-soit cotiser grâce au soutien financier de leur conjoint pour obtenir des points de retraite
-soit demander une exonération totale en cas d’incapacité de travail depuis plus de 6 mois.
 Avec retraite.net retrouvez tous nos conseils pour préparer au mieux votre retraite.

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION