Réforme des retraites : Exemple divorcée et trois enfants

Lundi 12 Mars 2012 - Cas pratiques

Réforme des retraites : Exemple divorcée et trois enfants

Le cas de Chantal 

Aïcha est née en 1952, est mère de trois enfants. Elle est entrée dans la vie active à 35 ans, après son divorce.

A 60 ans elle n aura que 100 trimestres cotisés, auxquels s ajouteront 24 trimestres de majoration de durée d assurance pour ses trois enfants. Soit une durée d assurance totale de 124 trimestres, très nettement inférieur, aux 164 trimestres requis.
Elle décide de différer sa demande de versement pour obtenir une retraite à taux plein à 65 ans. A cet âge elle aurait eu une durée d assurance de 146 trimestres. Si son salaire annuel moyen est de 13 000€, sa retraite de base aurait dû être de 6365€ brut par an (13000X50% X 146/164X1, 1). Ce montant tenant compte de la majoration de 10% dont elle bénéficie au titre de ses trois enfants. Comme elle aurait bénéficié d une retraite à taux plein, elle ne pourrait pas être inférieure à un montant minimum (7147,75€ pour 164 trimestres validés), ce montant étant majoré au titre des trimestres cotisés, dans la mesure où elle en a plus de 120.
En définitive, sa retraite de base aurait été de 7550€ brut par an, compte tenu de la bonification de trois enfants.
Après la réforme dans la mesure où Chantal n a validé aucun trimestre au titre d une activité professionnelle avant d avoir eu ses enfants, elle ne peut pas bénéficier d une retraite à taux plein qu’à 65 ans et 8 mois, calculée dans les mêmes conditions qu’avant la réforme.

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION