La discrète réforme de la retraite complémentaire des professions libérales

Mardi 12 Mars 2013 - La retraite par métier

La discrète réforme de la retraite complémentaire des professions libérales

Retraite complémentaire des professions libérales : une réforme en toute discrétion

Les actualités sur les régimes complémentaires des salariés du privé ont tellement accaparé l’attention que la réforme de la caisse de retraite des professions libérales qui a été opérée au début de l’année 2013 est passée presque inaperçue. Toutefois, les conséquences de ce changement ne sont pas anodines pour les travailleurs concernés.

Une réforme qui touche plus de 150 fonctions libérales

Cette révision a été effectuée par le conseil d’administration de la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse des professions libérales (Cipav) pour que son équilibre financier ne soit pas remis en question après quelques années. Cette réforme concerne plus de 150 professions différentes : on peut citer entre autres, les consultants, les architectes, les mannequins, les psychothérapeutes ou encore les actuaires.

Le montant des cotisations à verser a augmenté et le barème des cotisations a changé : il y a aujourd’hui 8 catégories de cotisations contre 6 auparavant afin de permettre aux libéraux qui touchent des revenus supérieurs à 82 000 euros de cotiser pour percevoir une retraite proportionnelle. Il faut savoir que le taux de rendement du régime baisse à 7,90 % en 2013 contre 8,81 % en 2012. Actuellement, le rapport entre le montant des pensions et celui des cotisations est au même niveau que celui des retraites complémentaires des salariés du privé. La Cipav a précisé que les cotisants récupèreront les sommes qu’ils ont versées 12 ans après la liquidation de leurs droits à la retraite.

Un nouveau barème et un nombre de points plus élevé

Avec le nouveau barème, le nombre de points accumulés par les cotisants a augmenté, mais sa valeur a fortement diminué : 2,60 euros en 2013 contre 25,47 euros en 2012. Par exemple, si le travailleur libéral touche des revenus inférieurs à 41 051 euros, il obtient 36 points et un droit à la retraite de 93,6 euros en 2013, contre 4 points et un droit à la retraite de 101,88 euros avant 2013. Il faut noter que cette réforme n’est pas rétroactive : les points rassemblés avant 2013 conservent donc leurs anciennes valeurs.

 Avec retraite.net retrouvez toute l actualité de la réforme de la retraite des professions libérales

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION