Retraite à 60 ans et régimes complémentaires

Vendredi 24 Août 2012 - Etre à la retraite

Retraite à 60 ans et régimes complémentaires

 Les régimes complémentaires s’alignent malgré l’absence de financement

La concertation sur la pérennité des régimes complémentaires qui s’est tenue le 6 juillet dernier a permis aux partenaires sociaux d’étudier la situation financière des régimes complémentaires. Malgré l’absence de financement, les régimes complémentaires ont ainsi décidé de suivre l’exemple du régime général et d’appliquer le décret sur la retraite à 60 ans publié le 2 juillet 2012.

Un bilan financier déficitaire au cours des dernières années

Le bilan financier publié à la fin du mois de juin 2012 a indiqué qu’à partir de 2009, les deniers des caisses complémentaires ont toujours été déficitaires. Pour le régime Arrco (salariés), le déficit a augmenté et il passe de -139 millions d’euros en 2010 à -988 millions d’euros en 2011. Le régime Agirc est également déficitaire : en 2011 le déficit est de -2,8 milliards d’euros contre -2,5 milliards d’euros en 2010.

D’autres réunions pour trouver une solution adaptée

Aujourd’hui, les réserves des caisses complémentaires s’élèvent respectivement à 8,4 milliards d’euros pour l’ Agirc et à 42,4 milliards d’euros pour l’Arrco. Pourtant, face à la dégradation économique et aux désinvestissements indispensables, ces réserves ne sont pas suffisantes pour couvrir les dépenses.

Ainsi, des mesures doivent rapidement être appliquées pour que les régimes complémentaires puissent se soumettre au nouveau décret sur la retraite à 60 ans pour carrières longues dès le 1er novembre 2012. Les responsables ont prévu de se réunir le 12 octobre 2012 pour trouver le meilleur système de financement.  

Avec retraite.net retrouvez toute l actualité de la retraite et la réforme Hollande

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION