Un produit d’épargne retraite pour les anciens combattants

Vendredi 06 Juillet 2012 - La retraite par métier

Un produit d’épargne retraite pour les anciens combattants

Une retraite mutualiste dédiée aux anciens combattants

Pour permettre aux anciens combattants d’améliorer leur situation à la retraite, l’État a subventionné un produit d’épargne très intéressant baptisé « retraite mutualiste du combattant ». Il consiste à épargner pour toucher une rente viagère plus tard et pour bénéficier d’avantages fiscaux.

Quelques conditions à remplir 

La retraite mutualiste du combattant concerne les soldats en mission à l’étranger, les orphelins, les veuves et les ascendants des combattants décédés pour le pays. Ce produit d’épargne permet de percevoir une rente viagère si le souscripteur a cotisé pendant une durée minimale variant de 4 à 10 ans. Cette durée minimale est fixée en fonction de l’âge du combattant. En revanche, aucun plafond n’a été imposé.

Il faut noter que dans le cadre de la retraite mutualiste du combattant, aucun capital n’est pris en compte. En effet, toutes les cotisations versées par l’adhérent sont immédiatement transformées en rente viagère. Le montant de cette rente est calculé à partir d’un taux de conversion du capital en rente au moment où elle doit être versée.

Quelques caractéristiques du produit d’épargne

La retraite mutualiste du combattant est un produit tunnel : cela signifie que les fonds investis ne seront disponibles qu’au moment de la retraite. L’adhérent ne pourra en sortir qu’à compter de 50 ans. Aucun capital n’est versé : les bénéficiaires perçoivent une rente viagère.

Le déblocage de fonds n’est possible qu’en cas d’invalidité de la 2e et de la 3e catégorie dont les critères sont fixés par la Sécurité sociale. Lorsque l’adhérent décède, ses proches peuvent toucher un capital. Il faut savoir que l’adhérent doit fixer les modalités de sortie des fonds en cas de décès : il peut alors demander le versement des cotisations à un bénéficiaire déterminé (régime réservé). S’il choisit le régime aliéné, aucun remboursement ne sera effectué à son décès, mais le montant des cotisations est moins élevé par rapport au régime réservé.

Si ce produit vous intéresse, vous pouvez vous adresser directement aux mutuelles qui le proposent, entre autres la Mutualité Française, la Carac et la France Mutualiste.

Avec retraite.net retrouvez toute l actualité de la retraite et la réforme Hollande

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION