La retraite des femmes après la reforme de 2010

Préparer sa retraite

La retraite des femmes après la reforme de 2010

Les conséquences de la reforme de 2010 sur la retraite des femmes

La reforme de 2010 sur la retraite prévoit des bonifications pour les femmes remplissant certaines conditions. Il faut, cependant, noter que la retraite des femmes n’atteint pas encore le niveau de celle des hommes et continue de faire l’objet de nombreuses controverses.

 1- Les mesures concernant les femmes

 

La reforme des retraites de 2010 a consacré plusieurs textes pour améliorer la situation des femmes, en particulier celle des mères de famille.

a- Des lois pour compenser les aléas de carrière des femmes

La réforme des retraites favorise les femmes qui n’ont pas pu atteindre leurs objectifs professionnels parce qu’elles ont choisi de se consacrer à l’éducation de leurs enfants pendant des périodes plus ou moins longues. Selon les statistiques, à la retraite, les hommes touchent 42 % de plus que les femmes : 1 426 euros contre 825 euros. Cette inégalité est principalement due aux aléas de carrière liés à la maternité. Les mères de famille ayant trois enfants pourront, par exemple, obtenir automatiquement le taux plein dès 65 ans. Lors du calcul du montant de la retraite, les indemnités journalières perçues lors du congé de maternité seront prises en compte.

b- La retraite à 65 ans sans abattement

Le gouvernement a instauré une mesure spéciale pour les mères de trois enfants dont la date de naissance est comprise entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955 : ces mères de famille pourront partir à la retraite à 65 ans et profiter du taux plein si elles ont eu une activité professionnelle pendant au moins une année au cours des trois ans qui suivent la naissance d’un de ces enfants et si elles ont payé des cotisations pour un nombre de trimestres minimal. Cette mesure concerne également les parents d’enfants présentant un handicap lourd avec un taux d’incapacité minimum de 80 %.
Comme cette mesure ne suffit pas pour combler les inégalités des parcours professionnels des hommes et des femmes, le gouvernement a décidé que les indemnités journalières perçues lors du congé de maternité seront considérées pour le calcul de la pension de retraite. Les entreprises sont également tenues de faire un rapport et un plan d’action pour remédier aux inégalités salariales. Si cette règle obligatoire n’est pas respectée, les responsables écoperont d’une amende qui équivaut à 1 % de la somme globale des salaires versés à l’ensemble des employés de la société.  



Cliquez ici pour estimer votre retraite